Corps célestes

Corps céleste

Les Compagnons de Saint Pierre animent aujourd’hui "le Paradis", fonds de modèles d’Antoine Durenne situé à Sommevoire en Haute-marne. Dans les années 80, l’entreprise G.H.M. souhaitait se séparer des modèles en plâtre hérités des productions Durenne. M. Linard, aidé par le directeur de l’usine M. Lapie, propose de préserver ce qui constitue une des richesses des productions du XIX ème - le statuaire. Ces modèles étaient stockés dans un “Paradis” (c’est ainsi que les ouvriers baptisaient les hangars où étaient entreposés de grandes quantités de statues religieuses de plâtre blanc). De nos jours "Les Compagnons de Saint Pierre" en sont dépositaires par convention.

 

L'idée de ce projet est simple : transformer en corps célestes les différents plâtres du Paradis de Sommevoire. Ici ce n'est pas une vidéo qui diffuse des objets en lévitation sur la voute, les colonnes et le mur d'entrée de l'église Saint Pierre, mais un programme générant des déplacements aléatoires en temps réel. Figure centrale de la projection, la Gorgone du paradis apparait ici géante, monumentale, tel un masque à la bouche béante. Des morceaux de corps, sortes d’astéroïdes perdus, s’entrechoquent au hasard de leur pérégrination. Durant la soirée de présentation de cette création, le public était invité à prendre une tasse de vin chaud sous les arches de l'édifice désacralisé tout en prenant le temps d'observer les mouvements de cette "voute céleste".

 

 

vue d'exposition.jpg vue d'exposition.jpg vue d'exposition.jpg vue d'exposition.jpg vue d'exposition.jpg vue d'exposition.jpg vue d'exposition.jpg vue d'exposition.jpg vue d'exposition.jpg vue d'exposition.jpg vue d'exposition.jpg vue d'exposition.jpg vue d'exposition.jpg vue d'exposition.jpg vue d'exposition.jpg