INTERFAZ

expo pdf


Résidence de recherche en immersion dans l’agence Dauphins architecture dans le cadre du projet Dauphins résidence (association ayant pour objet d’encourager la rencontre et la production entre art et architecture). Artistes présents pour cette édition 2015 : Sophie Cardin, Julie Laforge et Guillaume Lepoix, tous suivis part Geoffrey Crespel. Leurs recherches se sont combinées pour aboutir à une restitution commune de l'ensemble des recherches menées durant la résidence.

 


Durant la résidence avec Dauphins Architecture, j'ai travaillé dans un contexte bien spécifique d'un corps de métier que je ne connaissais pas. J'ai essayé de m'adapter à sa dynamique et d'utiliser leurs outils. Par ailleurs, un regard artistique dans un cabinet d'architecture amène à reconsidérer les status d'artistes et d'architectes aujourd'hui. De cette manière les champs de recherches peuvent s'interconnecter et se rafraichir.

 

Un cabinet d'architecture ne peut fonctionner sans une coopération complète de tous les différents acteurs du début à la fin de chaque projet. De l'architecte au maître d'ouvrage, de l'ouvrier de chantier à l'artisant en passant par le bureau d'études. Notre petit groupe d'artistes s'est vu aborder naturellement cette dynamique en mélangeant nos projets personnels dans un "chantier" commun révélé au cours de l'exposition finale.

 

Pour ma part, c'est en passant par une première phase d'observation que j'ai pu identifier la démarche que je devais explorer. J'ai décidé de prendre à revers la chronologie d'un projet architectural : projet > plan > modélisation > maquette > réalisation. En suivant cette logique à l'inverse j'ai choisi un bâtiment existant comme point de départ. Un bâtiment non seulement déjà construit mais aussi en train de se déconstruire, de disparaitre et de changer de nature : un ancien hangar en ruine sur la rive droite de Bordeaux. J'ai trouvé intéressant l'idée d'envisager la ruine comme "projet".

 

Voici les créations qui en ont découlé : Ruine maquette Déshabilitation

 

 

 

Ci-dessous quelques photos de la restitution commune du 4 juin, au 308, Maison de l’architecture de Bordeaux. Les différentes créations des trois artistes se sont entremêlées au sein d'une même "table de chantier". Durant le vernissage, une vidéoprojection donnait à voir en direct une vue de la Ruine maquette "abandonnée" dans une rue du centre ville de Bordeaux. Au fur et à mesure du temps, le public pouvait observer la destruction de la maquette laissé aux mains des badauds.

 

 

La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution La réstitution

 

Éléments en lien
Déshabilitation
Ruine maquette