Chassis

chassis

Que ce soit en France (le Havre) ou en Angleterre (Felixtowe) le paysage des grands ports de commerce est fait de briques colorées et standardisées : les conteneurs. Leurs normes découlent du marché international et leurs adaptations spécifiques permettent de faciliter les opérations de mise en boîte des marchandises. Ils sont, d'une certaine manière, les avatars d'un terrain d'entente mondial qu'est le commerce international.
Mais cette tour de Babel transporte avec elle son lot d’instabilités et de risques, tout comme les grands navires porte-containers qui jouent avec leurs limites sur les mers du globe.
Le marché international n'est pas une loi physique parfaitement stable mais plutôt une entité qui subit ses propres fluctuations. Rien ne tient vraiment, tout peut chavirer, s'échouer ou disparaître à tout moment.
Dans cette expérience les containers sont réduits à des briques superposées en équilibre instable. Les parois d'acier opaque sont remplacées par des volumes de gelée anglaise transparente qui fondent peu à peu tout au long de l'exposition jusqu'à totalement disparaitre. Ces containers ne se contiennent qu'eux mêmes mais ils sont malgré tout, comme leur homologue métallique, soumis aux mêmes fluctuations du climat et aux interactions des hommes.

 

Volume crée pour l'exposition : OUR COMMON GROUND

 

10.jpg 9.jpg 8.jpg 6_6.jpg 5.jpg 4.jpg 12.jpg 2.jpg 1.jpg
Éléments en lien
our common ground