TERRARIUM

Terrarium (n.m) : « milieu confiné et artificiel imitant le biotope de certaines espèces animales et/ou végétales. »



Terrarium propose de déambuler au cœur d’une forêt numérique issue d’une composition de photogrammétries (scan 3D). Ce paysage, luxuriant et sauvage, se découvre lentement, par le biais d’un mouvement de caméra uniforme et mécanique. Le voyage au sein de cet espace forme une boucle parfaite, si bien qu’il n’existe ni début ni fin.

Comme pour un tableau inachevé, le spectateur découvre des espaces d’une précision exceptionnelle côtoyant des esquisses maladroites, pixelisées, aux couleurs baveuses, résultant d’interprétations erratiques (glitchs) des outils utilisés.

Balançant tantôt du côté de l’hyperréalisme, tantôt de celui de l’abstraction pure, Terrarium est à la fois un territoire de contemplation mais aussi une interrogation sur la représentation et l’imitation du réel au travers des outils du numérique.

De part sa nature numérique, Terrarium se découvre sous différents modes de représentation :
vidéo, installation, photos ou en réalité virtuelle.



Co-réalisé avec Thomas Daveluy